Son cul sur la commode

je viens de terminer ce chef-d’ouvre de l’ami Delfeil. Eh bien, c’est un chef-d’œuvre! Et qu’est-ce que je me suis poilé! Quand on lit ce bouquin, on se demande vraiment pourquoi on s’emmerderait à se farcir Catherine Millet et ses histoires de culs malpropres. ici, tout est impeccablement troussé, et les trou de balles sont reluisants!

Achetez-le, et que ça saute!!!!

 

 

Commentaires

  1. lexxxave
    avril 25th, 2013 | 1:32

    bon, ben aucun rapport, vu que delfeil j’ai jamais capté la contrepèterie, frémion non plus, et si ca se trouve y en a pas, et de toutes façons on s’en fout. (pas de deifel, mais de l’eventuelle non-contrepèterie). Nan, ce qui est vachement important, c’est le beau redressement rédactionnel de Fluide, un peu comme ma bite sous viagra.Bravo et merci. Bon, y a encore ce vieux con de -TuuuuuuuuuT- qui squatte 75% du redactionnel et ce vieux Charbé de -TuuuuuuuuuT- dont le fils a 20 fois plus de talent, mais autrement, ca va dans le bon sens. Sinon, on écrit où quand on veut pas s’auto-censurer, ou bien si on veut faire une OPA ?
    Lexave (je suis pote à Alex de l’echanson, t’es obligé de me répondre)

Commenter